Martin Bonin

Martin Bonin

MartinBoninBatteur depuis l’âge de 12 ans, Martin Bonin découvre d’autres percussions à 18 ans, en voyageant au Maroc et au Sénégal. Encouragé par cette nouvelle passion, il retourne quatre fois en Afrique de l’ouest et voyage dans le monde arabe, en Amérique centrale, en Amérique du sud, à Cuba et au Brésil, toujours dans le but d’apprendre des rythmes et de s’initier à l’usage d’instruments de percussion particuliers à ces régions du monde.

Fasciné par les rythmes et cultures d’origine africaine, il approfondit l’étude du djembé (Afrique de l’ouest) et des congas (Cuba et Brésil), se spécialise en « musique du monde », et tente, à travers son cheminement musical, de créer des liens entre l’Afrique et les régions d’Amérique qui en sont tributaires, musicalement parlant. Il puise son inspiration toute particulière à travers différents stages et cours pris au fil des ans. En alliant ses multiples outils d’apprentissage, il façonne son art de manière très personnalisée.

Musicien autodidacte, il travaille sa technique à l’aide de méthodes, de vidéos et en collaborant avec divers musiciens chevronnés, tel Mario Labrosse, Luck Mervil, Ariane Moffatt, Groovy Aardvark, André Dupuis, Monica Freire, Paulo Ramos, Julien Thomet, André Martin, Normand Bock …. Il collabore également avec de nombreux danseurs de Samba notamment : Valéry Chéry, Adriana Alves, Cantelli De Ramos, Julia Maude, Dominique Mathieu, Rose Santos, Nathalie Jacques, Myriam Farger, Ana Paula Voncente, Marie-Claude Castonguay…

A ce jour, et depuis plusieurs années, il partage sa passion et enseigne les rythmes brésiliens, cubains et ouest-africains. Il continue d’offrir des performances musicales variées et se spécialise aussi dans la réparation d’instruments de percussion, en approfondissant les techniques de montage des djembés selon les traditions ancestrales des griots africains.

1994-1996Co-propriétaire de La Maison de la Culture Mondiale, café des artistes du monde et centre de rencontres multiculturelles. Cette scène a été une des premières à se donner l’objectif de promouvoir la musique des artistes de diverses cultures vivant à Montréal. Plusieurs artistes et groupes, tels Lilison Di Kinara, Baobab, Zékhul, Lhassa de Sela, etc., ont pris leur envol à La Maison de la Culture Mondiale.
1996-1998Il participe à plusieurs formations musicales dont le groupe Skalène, avec lequel il enregistre un album en 1998. Ce groupe s’est produit dans plusieurs festivals (Festivals de Jazz de Toronto et Montréal), ainsi que dans les salles de spectacles (Cabaret, Club Soda, La Licorne…)
1997Fondateur du groupe Zuruba, véritable « Big-Band » à l’image des ensembles brésiliens de percussions, mais se donnant la particularité d’y jumeler des rythmes et instruments d’origine africaine. Il est le directeur artistique et le chef d’orchestre de cette formation pouvant varier de 4 à 65 musiciens aux couleurs musicales carnavalesques.
1997–1999Propriétaire de La Maison du Djembé : atelier de réparation et boutique d’instruments de percussions du monde.
1999–2002Produit et assure la direction artistique des 4 formations de 140 percussionnistes, pour le Défilé de la St-Jean Baptiste.
2001–2002Rejoint la formation du groupe Yoro-Sou.
Séjour au Brésil : Etude des rythmes Afro-Brésiliens avec le BANDA SWING DO PELÔ maestro Ivan Santana.
1ère participation au Carnaval de Salavador da Bahia, qu’il répète plusieurs années ensuite.
2003Séjour au Brésil : Etude des rythmes des écoles de Samba de Rio : Esco la de Samba GRES Estação Primeira de Mangueira, Escola de Samba GRES Acadêmicos do Salgueiro, Escola de Samba GRES Unidos da Tijuca, Escola de Samba Paraíso do Tuiuti, Escola de Samba GRES Portela.Martin Bonin
2004Membre et concepteur du groupe Bombolessé.
Formateur à Gaspé pour aider à solidifier le Collectif Kilombo.
20051ère prestation du groupe Zuruba au Festival de Jazz de Montréal (2005-2012).
Pré-Production du premier album de Bombolessé : Pucha-Pucha.
Séjour à Cuba pour étudier les batas et les traditions Afro-Cubaine avec Alberto le professeur de André Dupuis (séjour doublé en 2007).
2006Enregistrement du premier album de Bombolessé : Pucha-Pucha.
2008Pendant 2 ans, il intègre le groupe Gogo Jungle (jazz Afro-Beat), créé en 2007
Séjour au Brésil : Études des rythmes et des traditions Afro-Brésiliennes des école de Samba de Rio : BANDA SWING DO PELÔ maestro Ivan Santana et Banda Muzenza.
1ère participation au Carnaval de Salavador da Bahia avec le groupe Zuruba
2009Pré-Production du deuxième album de Bombolessé : Movimento
Séjour à Cuba pour étudier les congas et les traditions Afro-Cubaines
2010Tournée au Japon avec le groupe Zuruba
Enregistrement du deuxième album de Bombolessé : Movimento
Tournée en Europe avec le groupe Bombolessé
2011Séjour en Argentine : Études des rythmes de la Murga
Séjour en Uruguay : Étude des rythmes et des traditions du Carnaval
Séjour au Brésil : Étude des rythmes et des traditions Afro-Brésilienne des école de Samba de Rio : BANDA SWING DO PELÔ maestro Ivan Santana, Banda Muzenza et Bloco Afro Os Negões
Participation au carnaval de Salavador da Bahia avec le groupe Zuruba
Tournée au Maroc avec le groupe Zuruba
Acquisition du local officiel : La Zuru-Base (lieu de stockages, réparations, répétitions)
2012Séjour à Cuba : Étude du cajon et des traditions Afro-Cubaines.
Investissement financier et temporel pour notre local (La Zuru-Base)
Tournée estivale au Québec : les festivals, les manifestations, les événements, les rassemblements se multiplient.
2013Séjour à Trinidad Tobago : Étude des rythmes et des traditions du Carnaval de Trinidad Tobago